Paraty_817235_Dualita_SilasBassa_HM_COUV.jpeg

« Dualitá » est la fusion de 17 pièces, dont cinq de ma composition, nées d’une seule énergie créant l’unité. Inspiré de mon premier album « Oscillations »,  j’ai souhaité explorer ma nature créative face à la dissonance des éléments opposés et complémentaires qui représentent la dualité.

 « Le regard du Père » d’Olivier Messiaen ouvre ce concert. Le Thème de Dieu place l’homme face à l’immensité de l’univers et aux questions que l’inconnu provoque en lui ; « Kleinstücke »,  ma première composition, essaie d’y répondre. « Santa Fe » nous surprend avec son mouvement circulaire qui oscille entre l’inquiétude  de l’être et son désir ; la vie se met en marche. La sonate de Gorecki, œuvre centrale d’une frénésie éclatante, installe la division et la lutte des contraires qui se métamorphose en chaos. 

Le Gibet, extrait de « Gaspard de la nuit » de Maurice Ravel (inspiré par le poème d’Aloysius Bertrand), ouvre la deuxième partie du disque avec le thème de la mort. C’est dans ce désespoir  qu’arrive « Réminiscence », comme une réconciliation entre l’ombre et la lumière.  Une sérénité inquiétante encore traversée par l’effroi se déploie dans « Eternità ».

Ma dernière composition « Into the rush », exprime avec espoir et force les états d’âme vécus jusqu’à maintenant et la perpétuelle recherche d’un équilibre pour atteindre la non-dualité qui demeure en nous : notre vraie nature. 

Dualitá is the fusion of 17 works – five of which are my compositions – born of a single energy, thus creating unity.

Inspired by my first album Oscillations, I wanted to explore my creativity with respect to the dissonance between opposing and complementary elements, which represent duality.

Olivier Messiaen’s “Le regard du Père” opens this disc. The “Thème de Dieu” places man in front of the immensity of the universe and the questions which the unknown stirs within him. “Kleinstücke”, my first composition, attempts to respond to this. “Santa Fe” surprises us with its circular movement, which oscillates between existential anxiety and desire; it’s akin to life getting underway. Gorecki’s sonata, the central piece, an astounding frenzy, expresses the division and clash of opposites, which transform amidst chaos.

“Le Gibet”, an excerpt from Maurice Ravel’s “Gaspard de la nuit” (inspired by Aloysius Bertrand’s poem), opens the second part of the disc with the theme of death. It is in this despair that “Réminiscence” arrives, a reconciliation between darkness and light. A disquieting serenity permeated with dread unfolds in “Eternità”.

My final composition, “Into the rush”, expresses – hopefully and forcefully – the moods experienced up to the present and the perpetual search for equilibrium, in order to attain the non-duality within us: our true nature

Paraty_817235_Dualita_SilasBassa_HM_DOS.jpeg